La mise à disposition des salariés

  • Actualité sur le sujet : Divers |
  • Par |
  • Publiée |
  • Mis à jour

La mise à disposition de personnel auprès d'une entreprise consiste en un prêt de main-d'oeuvre à une tierce entreprise. C'est l'entreprise prêteuse qui reste employeur du salarié mis à disposition.


En effet, pendant la période de prêt, le contrat de travail qui lie le salarié à l'entreprise prêteuse n'est ni rompu, ni suspendu. Le salarié continue de bénéficier des dispositions conventionnelles, comme s'il exécutait son travail dans son entreprise d'origine.

Prêt de main d'oeuvre à but non lucratif = AUTORISE

Il s'agit de la situation dans laquelle l'entreprise prêteuse facture uniquement à l'entreprise utilisatrice les salaires et les charges sociales qu'elle aura versés elle-même au salarié « prêté ».
Dans ce cas de figure, le prêt peut être exclusif (sans préjudice occasionné au salarié) ou non exclusif de main-d'oeuvre.

Prêt de main d'oeuvre à but lucratif = INTERDIT


C'est le cas lorsque l'entreprise prêteuse facture une somme supérieure au coût de la main d'oeuvre à l'entreprise utilisatrice.

Toutefois, il est autorisé dans 2 hypothèses :

  • si l'opération s'inscrit dans un cadre légal : travail temporaire, portage salarial, travail à temps partagé
  • si le prêt de main d'oeuvre s'accompagne d'une prestation de service effective : contrat de sous-traitance ou contrat d'entreprise. Attention, dans ce cas, aucun préjudice ne doit être occasionné au salarié, sinon il y a délit de marchandage.

Qu'est-ce que le délit de marchandage ?

Dès lors que la fourniture de main-d'oeuvre a but lucratif a pour effet , soit de causer un préjudice au salarié, soit d'éluder l'application des dispositions légales ou conventionnelles, le délit de marchandage est constitué (article L 8231-1 du code du travail).
Tout délit de marchandage est puni d’un emprisonnement de 2 ans au plus et d’une amende de
30 000 €



Retour à la liste des actualités


« SMIC revalorisé !Indemnisation du salarié qui utilise son domicile à des fins professionnelles »